7.910

Basé sur 433 Avis

Note moyenne des avis Master Cybersécurité, Sécurité des Systèmes et Protection des Données

Avec le développement d'Internet, les réseaux et les systèmes d'information ont pris une place cruciale dans nos habitudes. Malheureusement, ils font l'objet continuel de cybermenaces. Terroristes, activistes et autres individus malveillants n'hésitent pas à utiliser le hacking à des fins peu honnêtes. Les conséquences sont parfois lourdes, sur les plans économique, sociétal ou sécuritaire. De ce fait, il devient important de savoir comment protéger les citoyens, les systèmes et les informations qui y résident ou y voyagent.

C'est en effet l'objectif du Master Cybersécurité, sécurité des systèmes et protection des données. Cette formation prépare les étudiants à devenir des professionnels de la cybersécurité. Voici notre avis sur cette formation diplômante et professionnalisante, qui ouvre la voie à de nombreux débouchés.

 

Lumière sur le Master Cybersécurité

La cybersécurité s'applique aux systèmes interconnectés. Elle couvre un ensemble de protocoles et de règles qui tentent d'éradiquer ou de minimiser les cyberattaques. Le master cybersécurité, sécurité des systèmes et protection des données tient compte des facteurs généraux de la cybersécurité : la détection des risques d'attaques, la prévention ou la réponse face aux incidents, etc.

Tout en tenant compte du facteur humain, cette formation implique des compétences scientifiques, techniques, réglementaires, méthodologiques et autres. Ainsi, d'un côté, elle appelle au management des systèmes et outils de l'information (codage, informatique, cryptographie, etc.) et de l'autre, elle inclut les technologies digitales et le hardware (machine, systèmes, réseaux…).

Au terme de ce cursus de professionnalisation, l'étudiant sera apte à mener une évaluation des risques, à analyser les failles d'un système, à gérer la sécurité d'un ou plusieurs systèmes de façon quotidienne, etc. Mais en plus, il saura élaborer des stratégies de gestion des droits et accès, dresser des plans de reprise et de continuité et répondre aux incidents.

 

À qui s’adresse la formation en Master Cybersécurité ?

Pour candidater à ce master, les étudiants peuvent provenir d'une licence en informatique ou de tout autre diplôme équivalent dans une filière du numérique et de la cybersécurité.

Le master cybersécurité, sécurité des systèmes et protection des données ouvre aussi ses portes aux candidats issus d'autres filières que la filière informatique ou d'écoles d'ingenieurs. C'est notamment le cas pour les étudiants ayant validé leur niveau de Bac +3/4 par une licence en mathématiques ou en physique. Pour s'épanouir dans cette formation, ces étudiants doivent être passionnés par l'informatique, être autonome et pouvoir mener un projet à bien.

La sélection des candidats se fait sur étude de dossier. Éventuellement, un examen de passage peut être requis en plus d’un entretien individuel de motivation. Il existe un référentiel chez Eduniversal qui classe chaque année les meilleurs masters en cybersécurité.

 

Quels sont les métiers disponibles et le salaire proposé après un Master Cybersécurité ?

Le master cybersécurité, sécurité des systèmes et protection des données est un diplôme qui confère à l'étudiant le statut de cadre. Les secteurs qui peuvent accueillir ses compétences sont nombreux : santé, militaire, aérospatial, télécoms, industries, automobile, etc. À la fin de son cursus, il peut postuler pour des postes tels que responsable de la sécurité informatique, ingénieur de recherche et de conception des applications, directeur des systèmes d'information, ingénieur réseau et télécommunications, consultant en sécurité informatique, architecte des systèmes d'information, expert infrastructures et bien d'autres.

Le salaire auquel peut prétendre un diplômé en cybersécurité junior est d'environ 40 000 € brut par an, tout en sachant que ce chiffre peut rapidement évoluer.

Découvrez les notes et avis sur 40 masters Cybersécurité, Sécurité des Systèmes et Protection des Données

Voir plus d’avis