8.6410

Basé sur 114 Avis

Note moyenne des avis Master Contentieux et Arbitrage

Une entreprise qui tient à solidifier sa compétitivité et à se protéger doit renforcer ses connaissances relatives aux contentieux des affaires. C'est une stratégie importante, car les risques sont nombreux. Il s'agit entre autres de la perte de son patrimoine, sa réputation, sa solidité financière, etc. C'est à ce niveau qu'intervient le professionnel du contentieux et de l'arbitrage. Son rôle est d'accompagner son client en cas de litige, depuis l'étape précontentieuse, jusqu'à l'exposé des plaidoiries. Son travail est généralement complexe, car il implique plusieurs spécialités du droit, plusieurs systèmes juridiques et parfois plusieurs juges.

À cet effet, le master de droit contentieux et arbitrage permet aux étudiants d'appréhender les différents types de contentieux rencontrés, autant en droit public qu'en droit privé. Voici notre avis sur cette discipline très prisée dans la section juridique des entreprises.

 

Lumière sur le master contentieux et arbitrage

Le contentieux et l'arbitrage sont des disciplines distinctes qui obéissent à différents droits, lois et articles. Cette caractéristique d'appartenir à deux domaines impose que l'étudiant soit suffisamment formé pour accompagner ses futurs clients, qu'il s'agisse de contentieux ou d'arbitrage. Le master contentieux et arbitrage est bâti autour des matières obligatoires de droit civil, droit international privé, droit des procédures, droit pénal et autres matières optionnelles qui visent à renforcer les connaissances juridiques générales acquises par l'étudiant.

Ce diplôme pluridisciplinaire met l'accent sur une analyse approfondie de chaque matière. De plus, dans ce cursus, le règlement des conflits par l'arbitrage interne et/ou international prend une place de choix. Au terme de cette formation, l'étudiant devient capable de concevoir une stratégie judiciaire efficace, d'établir un terrain d'entente afin que les contentieux soient résolus à l'amiable, d’analyser les risques liés à un contentieux juridique, de mettre en place des procédures préventives, d’établir les démarches à suivre en cas d'urgence, d’accompagner son client devant les cours arbitrales ou étatiques, etc.

 

À qui s’adresse la formation en master contentieux et arbitrage ?

Le professionnel du contentieux et de l'arbitrage possède une solide expérience générale dans des domaines liés aux juridictions. Dans la pratique de sa fonction, il garantit à ses clients réactivité et conseils stratégiques concernant les procédures judiciaires. C'est donc un adepte des questions de droits.

Idéalement, le master contentieux et arbitrage est ouvert aux étudiants titulaires d'une licence en droit ou d'un diplôme équivalent orienté vers les sciences juridiques. Mais, des professionnels en activité peuvent également candidater pour l'obtention du diplôme. Il peut s'agir des juristes d'entreprise ou de collectivités publiques, d’avocats, de travailleurs au sein de services juridiques (douanes, administration fiscale, compagnies d'assurance, banques…), etc.

 

Quels sont les métiers disponibles et le salaire proposé après un master contentieux et arbitrage ?

À la fin de sa formation en master contentieux et arbitrage, l'étudiant peut viser le barreau et les professions libérales (avocat, huissier de justice, etc.). Il peut renforcer les départements contentieux dans les entreprises publiques ou privées (banques, compagnies d'assurance, établissements commerciaux), devenant ainsi juriste d'entreprise ou décrocher un poste dans un centre d'arbitrage et de médiation.

Il est à noter que le salaire moyen pour un avocat de contentieux s'élève autour de 48 000 € par an si l’on en croit les dernières estimations et les retours des jeunes diplômés fraichement arrivés sur le marché du travail.

Découvrez les notes et avis sur 5 masters Contentieux et Arbitrage